Babymoon, ou voyager enceinte

Donc cette babymoon a toute une histoire. Au début, nous avions réservé un voyage au Mexique avec les parrains au moins de février. Ça adonnait au début du deuxième trimestre (le trimestre le plus conseillé pour voyager) et nous avions bien hâte. Toutefois, avec l’éclosion du virus Zika en Amérique latine, et les liens possibles entre les les microencéphalies chez les nouveaux-nés et ledit virus, d’autant plus que le Mexique avait déclaré des cas, nous a fait reconsidérer notre décision de partir.

160128185001-zika-mutant-male-mosquitos-mclaughlin-pkg-00020830-large-169.jpg

Le virus Zika se transmet par les piqûres de moustique. Il n’est pas dangereux pour les adultes en bonne santé, mais il peut causer de graves complications chez le bébé d’une femme enceinte.

Après quelques recherches, Cuba semblait une destination plus sécuritaire, aucun cas n’avait encore été déclaré. J’ai donc contacté la compagnie aérienne pour voir si je pouvais faire modifier notre destination, ce qui a été accepté étant donné les circonstances. Nous étions à deux semaines du départ. Puis, j’ai lu plusieurs articles de presse qui disaient que l’année dernière, Cuba avait déclaré une épidémie en retard, pour ne pas affecter le tourisme. Et tous les pays autour de l’île avaient désormais déclaré des cas de Zika, une semaine avant notre départ. J’ai recontacté à nouveau la compagnie aérienne, mais on m’a dit que tant que Cuba ne déclarait pas de cas, le motif de modification de destination ne serait pas accepté. Je me sentais très mal de nous faire perdre nos vacances, et ça me déprimait beaucoup. Mais deux jours avant le départ, après une bonne discussion avec chéri et une semaine d’insomnie en raison de cauchemars dans lesquels notre bébé naissait avec des malformations, j’ai pris mon courage à deux main, j’ai téléphoné à nouveau à la compagnie en leur disant que j’annulais le voyage, quitte à le perdre, je ne pouvais, en toute bonne conscience, prendre un risque aussi grand pour note enfant à naître.  Et bien ils ont eu la gentillesse, même si Cuba n’avait toujours pas déclaré de cas, d’accepter de nous créditer l’entièreté du voyage. Nous avions désormais un an pour choisir une nouvelle destination et appliquer notre crédit. Donc tout est bien qui finit bien, surtout que des cas ont été déclarés la semaine durant laquelle nous aurions du partir et que la semaine suivante, un lien définitif a été établi entre le virus et les malformations chez les nouveaux-nés. Alors je n’ai qu’une chose à dire, merci Air Transat!

Nous avons donc décidé d’aller en Europe, c’était plus sécuritaire. Mais les vols européens ne sont disponibles qu’en mai avec cette compagnie aérienne, ce qui a un peu choisi pour nous la date de notre départ. Et entre les attentats à Paris et à Bruxelles, il restait Lyon et Benalmadena comme destinations envisageables. Comme j’allais être au troisième trimestre, nous avons choisi l’Espagne,vu que nous allions avoir accès à la plage et donc, que nous allions pouvoir nous reposer aussi. C’est ainsi que nous avons atterri en Espagne, du 16 au 24 mai dernier.

Au départ. Annabelle a été très amusante, car elle bougeait beaucoup, fidèle à ses habitudes, mais quand l’avion a décollé, ça été le calme plat pendant au moins 10 minutes. Nous nous sommes dit qu’elle devait être calme pour pouvoir analyser et assimiler ces nouveaux bruits et ces nouvelles sensations. Elle a du conclure que tout était sous contrôle, car après sa période de calme, elle a recommencé à gigoter comme si de rien n’était. Aussi, nous avons eu beaucoup de chance pour ce premier vol, nous étions placés dans les trois bancs de l’allée du centre, mais il n’y avait que nous deux, alors j’ai pu m’allonger un peu sur chéri, reposer mes jambes et dormir quelques heures. Le voyage a duré 5h30, mais avec le décalage horaire, nous partions à 20h30 le 16 mai, pour arriver à Malaga le 17 mai à 9h00, d’ou l’importance de réussir à dormir dans l’avion, puisque c’était la seule « nuit » que nous allions avoir. Nous sommes allés à notre autobus, qui nous menait de Malaga à Benalmadena et le temps que tout le monde récupère ses bagages, que nous partions, puis de déposer tous les autres voyageurs, nous sommes arrivés à notre hôtel pour 11h30. Après le check-in et la location du coffret de sûreté, nous sommes allés dîner, puis nous avons fait une sieste, de 14h00 à 16h00. Nous avions rendez-vous avec M. Fabrice, notre représentant Air Transat, à 17h00, pour confirmer les excursions et poser nos questions si nécessaire. Il était très sympathique! Nous sommes ensuite allés faire l’épicerie, avons cuisiné notre premier repas à la Costa del Sol, avons fait une longue promenade sur la plage et sommes revenus nous coucher pour 21h00, nous étions épuisés!

Les deux jours suivants (mercredi et jeudi), nous avions champ libre, alors nous en avons profité pour visiter la ville et relaxer. Après une visite du château Bil Bil, nous avons marché jusqu’à la Marina, qui est considéré comme une des plus belle au monde, puis avons passé du temps au Parque de la Paloma. C’est un parc municipal qui accueille plusieurs animaux, qui sont en liberté, et qui fait aussi office de jardin botanique. C’est un endroit merveilleux pour admirer la végétation, rigoler de voir les poules faire la course, et se détendre en lisant un bon livre à l’ombre des arbres, sur un des nombreux bancs de parc disponibles.

Nous avons aussi, durant ces deux jours, découvert le restaurant Lime & Lemon, qui sert d’excellents tapas et fait des cappuccino glacés merveilleux! Et le propriétaire parle 6 langues, nous avons eu un service en français impeccable! Durant nos promenades, nous avons bien rigolés aussi en raison d’une joueuse d’accordéon pas douée du tout qui cassait les oreilles des gens qui se promenaient sur l’allée menant à la Marina. Une vraie cacophonie! Nous avons été étonnés par la quantité de pub anglais et irlandais dans la ville. La proximité de Gibraltar ne doit pas être étrangère à cela! Finalement, nous avons aussi observé notre première traverse de paons.

Puis, le Vendredi, nous avions une excursion de prévue à Grenade. Départ à 8h00 du matin, deux heures d’autobus (avec une pause pipi après une heure, fiou!) et puis nous sommes arrivés à destination. Après une brève visite des points importants de la ville avec notre guide, nous avions du temps libre. Nous avons donc visité la cathédrale de Grenade, une véritable oeuvre d’art! Nous avons été dîner, puis, direction l’Alhambra. Malgré l’affluence de touristes, la visite a été agréable, et nous avons d’autant plus apprécié d’être le printemps, puisque tout était en fleur et les jardins laissaient échappés des parfums enivrants qui aidaient à oublier nos petits pieds fatigués de toute cette marche. Ensuite, nous sommes revenus, mais le retour à notre hôtel n’a eu lieu qu’à 22h30, et nous n’avions pas soupé. Une chance que nous avions amenés plusieurs collations et breuvages, sinon, ça aurait été difficile de garder le sourire! Nous sommes donc allés soupé, puis nous avons plongés dans un sommeil bien mérité.

Le samedi et le dimanche ont été deux journées de repos. Nous avons magasinés pour trouver des petits souvenirs, nous sommes retournés à la Marina et au parc, avons fait de longues promenades sur la plage et avons dégusté d’excellents fruits de mer le dimanche midi. Nous avons aussi pris des photos de mon bedon, puisque dimanche, petit trésor a tourné le cap des 29 semaines!

Le lundi, nous avons fait notre dernière excursion, une visite du village andalou typique de Frigiliana et de la ville de Nerja, populaire pour ses grottes, découvertes par hasard en 1920 et qui contiennent les plus hautes stalactites d’Europe et sa vue, surnommée le Balcon de l’Europe, puisque l’Europe cesse et devant, c’est l’Afrique qui débute.

Et après cette magnifique excursion, nous sommes revenus, ravis et bien reposés. Il le fallait bien, car le retour a été long! Départ de Benalmadena à 7h40, départ de Malaga pour 11h30, 7h45 de vol, arrivée à Montréal pour 13h35, départ de l’aéroport pour la gare centrale à 16h00, départ de Montréal pour Saint-Hyacinthe à 17h30 et arrivée chez nous pour 18h45! Tout un marathon de transport! Mais tout a bien été et nous sommes revenus chez nous très heureux de cette belle aventure.

IMG_20160522_122252

Alors une final, une expérience vraiment géniale, mais qui demandait de l’adaptation!

  • Toujours avoir sur soi des collations et une bouteille d’eau
  • Boire souvent, puisque la chaleur et la marche déshydratent plus qu’on ne le pense
  • Repérer tous les bancs de disponibles pour prendre des petites pauses!
  • Diminuer le rythme: j’aurais été du genre à faire 3-4 excursions si je n’avais pas été enceinte, mais finalement, les deux que nous avons fait on été plus que suffisantes, je me fatiguais plus rapidement
  • Accepter de prendre des pauses et de faire de courtes siestes, ça sauve de la mauvaise humeur causée par la fatigue
  • En profiter pour passer de longues heures avec chéri pour flatter mon bedon, voir le bébé bouger et jouer avec elle, puisqu’après tout, un babymoon, ça sert aussi à envisager avec sérénité son nouveau rôle de parent à venir.
  • Chéri en a aussi profité pour lire un excellent livre sur la parentalité et on en discutait pendant nos promenades!

Si toutefois j’avais eu un ventre plus proéminent ou que j’avais été plus tard dans ma grossesse, je ne pense pas que je recommanderais la classe économique en avion, ou alors, je choisirais une destination avec un vol plus court (moins de quatre heures). Lors du retour, le manque d’espace pour mes jambes a commencé à me peser. J’étais à la limite tolérable pour être encore confortable, un peu plus et je n’aurais pas été bien du tout. Heureusement, un agent de bord a veillé à ce que je ne manque ni de breuvages ni de collations durant le vol, j’ai beaucoup apprécié ces petits extra, puisqu’effectivement, j’avais faim et soif! (mais nous avions pensé à amener des collations et de l’eau, au cas ou!)

Les points positifs du voyage:

  • Ça nous a permis de décrocher du quotidien, de nous recentrer sur notre couple et d’avoir beaucoup d’occasions de discuter de notre parentalité
  • Ça nous a permis de nous prouver à nous même que la vie continue et que si on s’adapte correctement et que l’on accepte qu’on ne pourra pas tout faire, on peut poursuivre la majorité des activités que l’on aime.
  • Ça m’a permis d’augmenter ma confiance en moi et en nous: si nous avons réussi ce voyage et que je suis en pleine forme, nous devrions réussir à franchir les dernières semaines avec bonne humeur et à nous épauler efficacement dans cette nouvelle aventure qu’est celle d’être parents.
  • Bébé trésor a pu goûter plein de nouveaux plats, entendre plein de nouveaux bruits et découvrir de nouvelles sensations: nous sommes certains que cela va contribuer à éveiller sa curiosité!
  • Ça m’a permis de faire confiance à ma fille et ça nous a permis de l’aimer encore plus: tout a si bien été que nous sommes très fiers d’elle et nous avons encore plus hâte de la rencontrer.

Les points négatifs:

  • Les transports se négocient plus difficilement et il est plus facile de se sentir inconfortable, il faut prévoir des pauses, des collations et ne pas hésiter à se lever pour marcher quelques minutes si possible.
  • Les tourterelles qui chantent sans arrêt dès 7h00 du matin! Évidemment, le fait que le printemps, et donc la saison des amours, battait son plein, explique probablement l’insistance de ces joyeux volatiles, mais après 7 jours, nous commencions à en avoir marre de les entendre du matin au soir, sans pause aucune. Ce n’est toutefois pas tant un point négatif qu’une amusante anecdote 😉
cv26832

Ouh, ouh, ouh-ouh! 

Sur ce, je retourne à la peinture des tableaux pour la décoration de la chambre de petit trésor.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s