30 semaines!

Ce dimanche 29 mai, j’en suis à 30 semaines de grossesse, il n’en reste donc plus que 10 à faire, advenant que j’accouche bel et bien à la 40e. Je suis donc de plein pied dans le troisième trimestre, avec ses petites joies et ses petits désagréments. Et toi, tu gigotes autant que d’habitude, ce qui nous rend très heureux! Voyons tout d’abord la progression de mon bedon, et donc de ta croissance:

Sem 15CloseupClose-up sem 25.JPG

Close-up sem 30

Mon nombril fait « coucou »! Hihihi. Mon ventre est un peu moins pointu, il s’est légèrement arrondit, mais petit trésor loge toujours aussi haut. 

Cette semaine, l’énergie est bonne et nos récentes vacances  ne sont probablement pas étrangères à ce regain de vitalité. Par exemple, j’ai fini de teindre et de vernir nos meubles de balcon, donc on va avoir un beau cocon extérieur pour profiter du grand air et pouvoir jardiner un peu et avoir de bons légumes frais et tout ça, à partir de notre appartement. J’espère que tu vas aimer ce petit espace qui, bien que modeste, va te permettre tes premiers contacts avec l’horticulture. Sinon, j’avance tranquillement pas vite de peindre les toiles que nous allons accrocher au mur pour décorer ta chambre, j’ai bien hâte de les finaliser!

Côté appétit, je suis enfin revenue à un état plus proche de la normale, c’est-à-dire que les fruits me tentent davantage que les gâteaux! D’ailleurs, mon envie de petits gâteaux et de sucreries aura au final été très temporaire, ce qui me rassure énormément, car je veux m’assurer de te donner les vitamines et les minéraux nécessaires pour que tu aies une croissance optimale. Pouvoir le faire sans avoir à me battre contre moi-même à tout instant est aussi plus relaxant. Cependant, ça n’a diminué en rien ton activité, qui continue à être vigoureuse et multiple. Ton papa n’arrête pas de faire des blagues sur le fait que tu vas être une petite gigoteuse qui va nous garder éveillé, et qu’il a bien hâte de jouer avec toi. D’ailleurs, il joue déjà souvent avec toi, en chatouillant mon ventre, en te parlant, et en te flattant. Il joue aussi à te repérer, puis il déplace sa main et attend que tu le suives, ce que tu ne manques pas de faire, la plupart du temps ^^ De mon coté, j’essaie surtout de rediriger tes petits coups ailleurs que dans mes côtes et je te flattes souvent. Ces multiples contacts font que nous te sommes déjà très attachés et que nous sommes très heureux de pouvoir prendre soin de toi. Dans quelques semaines, nous allons devoir nous réajuster tout les trois et apprendre à prendre soin de toi d’une nouvelle façon, mais je suis certaine que tout va bien se passer, puisque nous nous adaptons déjà les uns aux autres. Merci petit trésor!

Sem 30-1(2).jpg

L’avantage indéniable d’accoucher à la fin de l’été: c’est tout à fait acceptable de chausser des sandales, ce qui me facilite grandement la vie, vu qu’il est de plus en plus difficile de me pencher comme avant 😉

 

Surprise par la poste!

Ce matin, un colis m’attendait dans notre boîte postale: le programme V.I.B de Pharmaprix, auquel je me suis inscrit en février, nous a envoyé une boîte d’échantillons. Je n’ai pas rempli le formulaire d’inscription pour rien, hourra! Voyons ce que j’ai reçu:

IMG_20160527_111916

Mention spéciale pour l’emballage, très joli et qui donne très envie de découvrir ce que la boîte contient

IMG_20160527_112025

Plein de surprises!

IMG_20160527_112212

Au final, quelques produits, mais surtout une montagne de coupons-rabais vraiment intéressants pour les détentrices de la carte optimum!

J’ai reçu:

  • Un petit bavoir
  • Un échantillon de crème Cétaphil (une excellente marque!)
  • Un échantillon de crème Lipikar (une excellente marque également, ce sont des échantillons de marque de très grande qualité, je suis surprise et ravie)
  • Une couche Huggies
  • Un bon pour l’impression de 6 photos gratuitement
  • 1500 points Optimum à l’achat de 15$ de produits pour bébé
  • Un carnet de rabais et de points supplémentaires à l’achat de certains produits pour bébé et il contient des produits que je vais certainement acheter, et non pas des marques obscures ou des produits qui ne se vendent pas!

Je suis très impressionnée par le choix des produits, d’excellente qualité, et la multitude des rabais, qui sont pertinents et intéressants. Ça vaut définitivement la peine de se procurer une carte Optimum et de s’inscrire à leur programme. Je le recommande sans gêne.

Babymoon, ou voyager enceinte

Donc cette babymoon a toute une histoire. Au début, nous avions réservé un voyage au Mexique avec les parrains au moins de février. Ça adonnait au début du deuxième trimestre (le trimestre le plus conseillé pour voyager) et nous avions bien hâte. Toutefois, avec l’éclosion du virus Zika en Amérique latine, et les liens possibles entre les les microencéphalies chez les nouveaux-nés et ledit virus, d’autant plus que le Mexique avait déclaré des cas, nous a fait reconsidérer notre décision de partir.

160128185001-zika-mutant-male-mosquitos-mclaughlin-pkg-00020830-large-169.jpg

Le virus Zika se transmet par les piqûres de moustique. Il n’est pas dangereux pour les adultes en bonne santé, mais il peut causer de graves complications chez le bébé d’une femme enceinte.

Après quelques recherches, Cuba semblait une destination plus sécuritaire, aucun cas n’avait encore été déclaré. J’ai donc contacté la compagnie aérienne pour voir si je pouvais faire modifier notre destination, ce qui a été accepté étant donné les circonstances. Nous étions à deux semaines du départ. Puis, j’ai lu plusieurs articles de presse qui disaient que l’année dernière, Cuba avait déclaré une épidémie en retard, pour ne pas affecter le tourisme. Et tous les pays autour de l’île avaient désormais déclaré des cas de Zika, une semaine avant notre départ. J’ai recontacté à nouveau la compagnie aérienne, mais on m’a dit que tant que Cuba ne déclarait pas de cas, le motif de modification de destination ne serait pas accepté. Je me sentais très mal de nous faire perdre nos vacances, et ça me déprimait beaucoup. Mais deux jours avant le départ, après une bonne discussion avec chéri et une semaine d’insomnie en raison de cauchemars dans lesquels notre bébé naissait avec des malformations, j’ai pris mon courage à deux main, j’ai téléphoné à nouveau à la compagnie en leur disant que j’annulais le voyage, quitte à le perdre, je ne pouvais, en toute bonne conscience, prendre un risque aussi grand pour note enfant à naître.  Et bien ils ont eu la gentillesse, même si Cuba n’avait toujours pas déclaré de cas, d’accepter de nous créditer l’entièreté du voyage. Nous avions désormais un an pour choisir une nouvelle destination et appliquer notre crédit. Donc tout est bien qui finit bien, surtout que des cas ont été déclarés la semaine durant laquelle nous aurions du partir et que la semaine suivante, un lien définitif a été établi entre le virus et les malformations chez les nouveaux-nés. Alors je n’ai qu’une chose à dire, merci Air Transat!

Nous avons donc décidé d’aller en Europe, c’était plus sécuritaire. Mais les vols européens ne sont disponibles qu’en mai avec cette compagnie aérienne, ce qui a un peu choisi pour nous la date de notre départ. Et entre les attentats à Paris et à Bruxelles, il restait Lyon et Benalmadena comme destinations envisageables. Comme j’allais être au troisième trimestre, nous avons choisi l’Espagne,vu que nous allions avoir accès à la plage et donc, que nous allions pouvoir nous reposer aussi. C’est ainsi que nous avons atterri en Espagne, du 16 au 24 mai dernier.

Au départ. Annabelle a été très amusante, car elle bougeait beaucoup, fidèle à ses habitudes, mais quand l’avion a décollé, ça été le calme plat pendant au moins 10 minutes. Nous nous sommes dit qu’elle devait être calme pour pouvoir analyser et assimiler ces nouveaux bruits et ces nouvelles sensations. Elle a du conclure que tout était sous contrôle, car après sa période de calme, elle a recommencé à gigoter comme si de rien n’était. Aussi, nous avons eu beaucoup de chance pour ce premier vol, nous étions placés dans les trois bancs de l’allée du centre, mais il n’y avait que nous deux, alors j’ai pu m’allonger un peu sur chéri, reposer mes jambes et dormir quelques heures. Le voyage a duré 5h30, mais avec le décalage horaire, nous partions à 20h30 le 16 mai, pour arriver à Malaga le 17 mai à 9h00, d’ou l’importance de réussir à dormir dans l’avion, puisque c’était la seule « nuit » que nous allions avoir. Nous sommes allés à notre autobus, qui nous menait de Malaga à Benalmadena et le temps que tout le monde récupère ses bagages, que nous partions, puis de déposer tous les autres voyageurs, nous sommes arrivés à notre hôtel pour 11h30. Après le check-in et la location du coffret de sûreté, nous sommes allés dîner, puis nous avons fait une sieste, de 14h00 à 16h00. Nous avions rendez-vous avec M. Fabrice, notre représentant Air Transat, à 17h00, pour confirmer les excursions et poser nos questions si nécessaire. Il était très sympathique! Nous sommes ensuite allés faire l’épicerie, avons cuisiné notre premier repas à la Costa del Sol, avons fait une longue promenade sur la plage et sommes revenus nous coucher pour 21h00, nous étions épuisés!

Les deux jours suivants (mercredi et jeudi), nous avions champ libre, alors nous en avons profité pour visiter la ville et relaxer. Après une visite du château Bil Bil, nous avons marché jusqu’à la Marina, qui est considéré comme une des plus belle au monde, puis avons passé du temps au Parque de la Paloma. C’est un parc municipal qui accueille plusieurs animaux, qui sont en liberté, et qui fait aussi office de jardin botanique. C’est un endroit merveilleux pour admirer la végétation, rigoler de voir les poules faire la course, et se détendre en lisant un bon livre à l’ombre des arbres, sur un des nombreux bancs de parc disponibles.

Nous avons aussi, durant ces deux jours, découvert le restaurant Lime & Lemon, qui sert d’excellents tapas et fait des cappuccino glacés merveilleux! Et le propriétaire parle 6 langues, nous avons eu un service en français impeccable! Durant nos promenades, nous avons bien rigolés aussi en raison d’une joueuse d’accordéon pas douée du tout qui cassait les oreilles des gens qui se promenaient sur l’allée menant à la Marina. Une vraie cacophonie! Nous avons été étonnés par la quantité de pub anglais et irlandais dans la ville. La proximité de Gibraltar ne doit pas être étrangère à cela! Finalement, nous avons aussi observé notre première traverse de paons.

Puis, le Vendredi, nous avions une excursion de prévue à Grenade. Départ à 8h00 du matin, deux heures d’autobus (avec une pause pipi après une heure, fiou!) et puis nous sommes arrivés à destination. Après une brève visite des points importants de la ville avec notre guide, nous avions du temps libre. Nous avons donc visité la cathédrale de Grenade, une véritable oeuvre d’art! Nous avons été dîner, puis, direction l’Alhambra. Malgré l’affluence de touristes, la visite a été agréable, et nous avons d’autant plus apprécié d’être le printemps, puisque tout était en fleur et les jardins laissaient échappés des parfums enivrants qui aidaient à oublier nos petits pieds fatigués de toute cette marche. Ensuite, nous sommes revenus, mais le retour à notre hôtel n’a eu lieu qu’à 22h30, et nous n’avions pas soupé. Une chance que nous avions amenés plusieurs collations et breuvages, sinon, ça aurait été difficile de garder le sourire! Nous sommes donc allés soupé, puis nous avons plongés dans un sommeil bien mérité.

Le samedi et le dimanche ont été deux journées de repos. Nous avons magasinés pour trouver des petits souvenirs, nous sommes retournés à la Marina et au parc, avons fait de longues promenades sur la plage et avons dégusté d’excellents fruits de mer le dimanche midi. Nous avons aussi pris des photos de mon bedon, puisque dimanche, petit trésor a tourné le cap des 29 semaines!

Le lundi, nous avons fait notre dernière excursion, une visite du village andalou typique de Frigiliana et de la ville de Nerja, populaire pour ses grottes, découvertes par hasard en 1920 et qui contiennent les plus hautes stalactites d’Europe et sa vue, surnommée le Balcon de l’Europe, puisque l’Europe cesse et devant, c’est l’Afrique qui débute.

Et après cette magnifique excursion, nous sommes revenus, ravis et bien reposés. Il le fallait bien, car le retour a été long! Départ de Benalmadena à 7h40, départ de Malaga pour 11h30, 7h45 de vol, arrivée à Montréal pour 13h35, départ de l’aéroport pour la gare centrale à 16h00, départ de Montréal pour Saint-Hyacinthe à 17h30 et arrivée chez nous pour 18h45! Tout un marathon de transport! Mais tout a bien été et nous sommes revenus chez nous très heureux de cette belle aventure.

IMG_20160522_122252

Alors une final, une expérience vraiment géniale, mais qui demandait de l’adaptation!

  • Toujours avoir sur soi des collations et une bouteille d’eau
  • Boire souvent, puisque la chaleur et la marche déshydratent plus qu’on ne le pense
  • Repérer tous les bancs de disponibles pour prendre des petites pauses!
  • Diminuer le rythme: j’aurais été du genre à faire 3-4 excursions si je n’avais pas été enceinte, mais finalement, les deux que nous avons fait on été plus que suffisantes, je me fatiguais plus rapidement
  • Accepter de prendre des pauses et de faire de courtes siestes, ça sauve de la mauvaise humeur causée par la fatigue
  • En profiter pour passer de longues heures avec chéri pour flatter mon bedon, voir le bébé bouger et jouer avec elle, puisqu’après tout, un babymoon, ça sert aussi à envisager avec sérénité son nouveau rôle de parent à venir.
  • Chéri en a aussi profité pour lire un excellent livre sur la parentalité et on en discutait pendant nos promenades!

Si toutefois j’avais eu un ventre plus proéminent ou que j’avais été plus tard dans ma grossesse, je ne pense pas que je recommanderais la classe économique en avion, ou alors, je choisirais une destination avec un vol plus court (moins de quatre heures). Lors du retour, le manque d’espace pour mes jambes a commencé à me peser. J’étais à la limite tolérable pour être encore confortable, un peu plus et je n’aurais pas été bien du tout. Heureusement, un agent de bord a veillé à ce que je ne manque ni de breuvages ni de collations durant le vol, j’ai beaucoup apprécié ces petits extra, puisqu’effectivement, j’avais faim et soif! (mais nous avions pensé à amener des collations et de l’eau, au cas ou!)

Les points positifs du voyage:

  • Ça nous a permis de décrocher du quotidien, de nous recentrer sur notre couple et d’avoir beaucoup d’occasions de discuter de notre parentalité
  • Ça nous a permis de nous prouver à nous même que la vie continue et que si on s’adapte correctement et que l’on accepte qu’on ne pourra pas tout faire, on peut poursuivre la majorité des activités que l’on aime.
  • Ça m’a permis d’augmenter ma confiance en moi et en nous: si nous avons réussi ce voyage et que je suis en pleine forme, nous devrions réussir à franchir les dernières semaines avec bonne humeur et à nous épauler efficacement dans cette nouvelle aventure qu’est celle d’être parents.
  • Bébé trésor a pu goûter plein de nouveaux plats, entendre plein de nouveaux bruits et découvrir de nouvelles sensations: nous sommes certains que cela va contribuer à éveiller sa curiosité!
  • Ça m’a permis de faire confiance à ma fille et ça nous a permis de l’aimer encore plus: tout a si bien été que nous sommes très fiers d’elle et nous avons encore plus hâte de la rencontrer.

Les points négatifs:

  • Les transports se négocient plus difficilement et il est plus facile de se sentir inconfortable, il faut prévoir des pauses, des collations et ne pas hésiter à se lever pour marcher quelques minutes si possible.
  • Les tourterelles qui chantent sans arrêt dès 7h00 du matin! Évidemment, le fait que le printemps, et donc la saison des amours, battait son plein, explique probablement l’insistance de ces joyeux volatiles, mais après 7 jours, nous commencions à en avoir marre de les entendre du matin au soir, sans pause aucune. Ce n’est toutefois pas tant un point négatif qu’une amusante anecdote 😉
cv26832

Ouh, ouh, ouh-ouh! 

Sur ce, je retourne à la peinture des tableaux pour la décoration de la chambre de petit trésor.

 

Septième mois et bilan 2/3 de parcours!

Déjà le septième mois qui débute. À cette 28e semaine, la totalité des ouvrages de référence s’accordent pour dire que le second trimestre est maintenant terminé, il s’agit donc de l’occasion idéale pour un bilan.

Nausées: Elles ne sont pas revenues depuis la 17e semaine, fort heureusement!

Humeur: Encore très stable depuis le début de la grossesse.

Fatigue: Alors que je dormais partout, tout le temps au premier trimestre, j’ai eu pas mal plus d’énergie au second, ce qui m’a permis d’avancer toute la couture que je voulais faire, plusieurs préparatifs pour la chambre, vérifier les assurances, le budget, la paperasse, bref, plein de trucs pas nécessairement captivants, mais qu’il faut finir par faire un jour ou l’autre. Cette semaine cependant, je pense que le fait que mon bedon soit plus gros contribue à me laisser un peu plus lasse rapidement. Je dois bien doser mes activités, mais j’arrive encore à faire mes journées le plus souvent sans sieste.

Mouvements: Annabelle trésor est une vraie gigoteuse qui donne des coups de plus en plus vigoureux! Parfois, le souffle me coupe court. Ses horaires d’activités sont de plus en plus prévisibles et fréquentes (dont une grosse phase d’activité de 22h00 à 23h00!).

Vergetures: Aucune à date

Ventre: Il commence à être dans les pattes et à m’empêcher de faire certains mouvements. Vive les souliers qui s’enfilent sans laçage disons!

Digestion: Depuis deux semaines, je dois diminuer la taille de mes assiettes et manger un peu plus fréquemment, vu que je me sens rassasié plus rapidement et que sinon, j’ai des inconforts digestifs. J’ai aussi recommencé à avoir des brûlements d’estomac quand je bois du café (j’avais recommencé à boire 250 ml par jour vers la 18e semaine), donc j’en bois plutôt occasionnellement.

Pression, glycémie, formule sanguine, croissance de bébé: Tout est normal, nous en sommes très heureux et très reconnaissants!

Et maintenant, l’évolution de mon bedon du 3e mois au 7e mois:

Mois 3-7Mois 3-7 face

Le prochain article concernera très certainement notre babymoon! J’ai tellement hâte, et papa aussi. Nous avons vraiment besoin de vacances, de repos et de nous retrouver comme couple et comme nouvelle famille dans tout ce brouhaha des derniers mois.

 

Sixième rendez-vous sage-femme

C’est pour une sixième rencontre que nous nous sommes dirigés à Richelieu le mardi 10 mai passé. Il n’y avait plus de rendez-vous disponible pour 9h00, alors nous avons du prendre celui de 10h00 et rendre ça efficace pour que ton papa arrive quand même à l’heure au travail. Ça a bien fonctionné, nous avons même réussi à finaliser le tout pour 11h00, incluant la prise du prochain rendez-vous!

Alors tout d’abord, il s’agissait d’une rencontre pour effectuer le test d’hyperglycémie provoqué. Nous sommes donc arrivés à 9h30, pour que je puisse boire mon 300 ml de glucose liquide. Le goût est passable, mais c’est surtout la sensation de brûlure à la gorge persistante qui  a été le plus désagréable. J’ai eu un peu mal au coeur, mais comme nous étions d’avance, nous en avons profité pour faire une promenade à l’extérieur. L’air frais du matin a tout arrangé, et mes petits malaises sont tous rentrés dans l’ordre. Petit trésor n’a pas réagit outre mesure non plus; bien qu’elle se soit activée, ça n’était rien d’exceptionnel comparativement à son agitation habituelle 😉

Ensuite, pour la rencontre comme telle, nous avons rencontré la nouvelle stagiaire de notre sage-femme (elle est en première année), très sympathique d’ailleurs! Ensuite, nous avons posé nos questions en rafale.

  • Sommeil: Il n’y a pas de positions a favoriser, sinon celle qui permet de s’endormir. Si jamais par exemple dormir du côté droit comprimait effectivement ma veine cave, je me réveillerais ou je changerais intuitivement de position sans même me réveiller. Un stress de moins à gérer, car honnêtement, j’ai un peu de difficulté à m’endormir sur le côté gauche, mais je ne voulais pas prendre de chance et je n’osais pas me placer autrement sans le ok de ma sage-femme. Papa va voir sa tâche de gestion des oreillers et des coussins simplifiée 😉
  • Petit parc: Le petit moise qui vient avec le parc (gracieuseté de tes parrains) est sécuritaire pour les premières semaines de co-sommeil avec nous. Nous n’avons donc pas à nous procurer un autre pièce de mobilier! Hourra!
  • Danse: Il est sécuritaire de continuer les cours de ballet classique, tant que je respect mon rythme et que je porte une attention particulière à ne pas étirer outre mesure mon dos, qui est plus fragile à ce stade-ci de la grossesse. Sinon, l’exercice physique est en fait encouragé et va m’aider à avoir un accouchement plus facile. Je vais donc pouvoir continuer les cours tant que j’en ai envie, ce qui me ravit complètement, puisque ça me fait tellement de bien!

J’ai aussi eu une prise de sang à 10h30 (1h00 après la prise du glucose) pour vérifier ma glycémie, et ma formule sanguine complète. Finalement, ma sage-femme a vérifié mon tour de taille (87 cm, Annabelle grandit de plus en plus), la distance entre ma symphyse et le haut de mon utérus (26,5 cm, ce qui est normal), ma pression (normale) et le coeur de bébé trésor (142 btts/min), en plus de palper mon col pour s’assurer qu’il est bien fermé, puisque je ne voudrais pas risquer un accouchement à l’étranger, étant donné qu’on part en babymoon en Espagne la semaine prochaine!

Les résultats de la prise de sang sont arrivés le lendemain et je ne fais pas de diabète de grossesse, ce qui est une excellente nouvelle! Toutefois, je dois surveiller mon fer. Il n’est pas assez faible pour justifier la prescription de suppléments en ce moment, mais porter une attention particulière à mon alimentation est justifiée, puisque l’hémodilution se poursuit jusqu’à environ la 32e semaine. Je me suis donc procuré des céréales pour bébé enrichie en fer, que je déguste avec une cuillérée de mélasse verte et des petits fruits (pour l’apport en vitamine C) le soir avant le coucher. À défaut d’être délicieux, c’est avant tout mangeable, mais surtout, très nutritif. Je devrais réussir à éviter l’anémie avec ça 😉

Petits ajouts à la décoration et au mobilier

Ce qu’il y a de fascinant avec la grossesse, c’est que ça se passe à la fois à toute vitesse et pas si rapidement que ça, tout en même temps. Par exemple, les nausées m’ont parues interminables, mais paradoxalement, il ne nous reste que 13 semaines pour finaliser ta chambre avant ton arrivée, advenant que tu arrives à la date prévue bien entendu (ce que nous souhaitons de tout coeur!). C’est un continuum espace-temps vraiment particulier. Mais ton arrivée de plus en plus imminente nous a motivé à donner un autre petit coup pour avancer quelques projets que nous avions à ton égard.

Tout d’abord, j’ai terminé ton mobile. Puisque je trouve que les mobiles se vendent très chers (80$, vraiment???), nous en avons acheté un en liquidation, j’ai utilisé les chutes de tissus que j’avais à la suite de la confection de ta courte-pointe, ainsi que deux toutous du Ikea, pour t’en confectionner un sur mesure. J’ai aussi appris que malgré toutes mes bonnes intentions, je ne serais probablement jamais une bonne confectionneuse de peluche, puisque je n’ai aucun talent pour ce qui est de la couture à la main. J’ai réussi les champignons après deux jours d’essais infructueux et pour ce qui est de la tortue, n’en parlons pas… Bref, cela explique pourquoi les deux hérissons ont été achetés: vu la complexité de leur réalisation, je n’ai même pas voulu me lancer!

IMG_20160412_185615

Les champignons et la tortue, des heures de plaisir et de piqûres aux doigts!

IMG_20160412_185625

Et voilà un mobile parfaitement agencé au reste de la décoration!

J’avais aussi repéré de bonne idées de création sur internet et j’ai voulu les adapter à la décoration de la chambre. J’ai donc utilisé les DIY des deux sites suivants, pour créer une suspension de mon cru:

Voici donc le résultat une fois assemblé, mais il este encore à suspendre les guirlandes après le plafonnier de la chambre:

IMG_20160509_151628

J’adore le résultat: une suspension aérienne, joyeuse et qui respecte le thème des Amis de la forêt ^^

Et finalement, nous avons trouvé une commode de seconde main, qui, une fois les poignées changées, s’agence parfaitement avec le reste du mobilier de la chambre. Une belle économie, en plus de réutiliser et de pouvoir se dire que le dossier du mobilier est enfin clôt!

IMG_20160509_151746.jpg

Et oui, la commode est une belle trouvaille de seconde main, mais elle semble tout à fait provenir d’un ensemble avec la table à langer.

Sinon, cette semaine marque déjà le sixième rendez-vous avec notre sage-femme. Au programme: vérification de mon aptitude à voyager et hyperglycémie provoquée. J’ai bien hâte de voir les résultats!

Bonjour Paris!

Dimanche le 8 mai a été une journée bien remplie! En plus d’être la fête des mères, il s’agissait surtout pour moi du spectacle annuel de l’Atelier de Ballet classique de St-Hyacinthe. En plus d’y danser pour 3 chorégraphies, j’ai aussi eu la chance d’aider la directrice de l’école, Mme Évelyne, pour la confection et même la création de quelques costumes. Ça été une expérience très enrichissante et vraiment agréable.

Je suis plus qu’heureuse d’avoir eu la chance de découvrir cette école de danse après notre déménagement à Saint-Hyacinthe. Mes collègues de cours sont tous très sympathiques, Mme Évelyne est une professeur exceptionnelle et l’organisation de l’école est absolument fantastique. Toute l’année, j’ai eu hâte au mardi soir, pour enfin pouvoir suivre mon cours ^^ Et ce qu’il y a de rigolo, c’est que j’ai eu mon premier cours le 17 novembre, soit tout de suite après ta conception (mais ça, je ne le savais pas encore!). Alors on peut dire que petit trésor, tu danses depuis tes tout premiers moments de vie in utero. Je me demande d’ailleurs si tu vas avoir une petite préférence pour le ballet classique en grandissant!

Bref, pour revenir au spectacle, je suis heureuse et fière de dire que j’ai réussi à faire le spectacle à 27 semaines de grossesse. Pour moi, c’est tout un accomplissement, mais surtout une réussite, puisque cela signifie que je vis une grossesse active.

12977160_911113568999837_4919144520745730518_o

La très jolie affiche promotionnelle du spectacle

13177557_10154814427612598_8141405734036447656_n

Un aperçu des costumes pour les groupes adulte/adolescent. En tout, nous avons confectionné une vingtaine de jupes et de foulards assortis, toute une commande!

IMG_20160329_141640

Un échantillon des petits maillots que j’ai aidé à créer et confectionner pour les sept demoiselles du groupe « Que sera sera »

Et la journée s’est terminée sur une note des plus agréable, puisque ton papa (qui a bien sûr assisté au premier spectacle de danse de sa fille avec un bonheur tout particulier!) nous a amené souper, et nous avons clôt le tout par une belle promenade sur le bord de la rivière, malgré la chute du mercure (il faisait étonnamment froid pour un 8 mai, environ 3 degrés). Bref, une très belle journée, des souvenirs des plus agréables et pour moi, la  mise en pratique de l’adage « quand on veut, on peut ». Comme quoi aussi le meilleur moyen de bien vivre un déménagement est de trouver une activité permettant de créer de nouveaux liens, de faire de belles rencontres et de se sentir faire part de quelque chose de plus grand.